Nous utilisons les cookies afin de vous proposer le meilleur service possible.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
OK Apprenez-en plus
 
Meilleur jeu
 
Top jeux

Bienvenue sur le plus grand site de jeux en France


Jouez maintenant gratuitement sur GameDuell !
  • De nombreux jeux à découvrir
  • Plus de 125 millions de joueurs
L'un des plus grands site de jeux
  • Les meilleurs jeux
    Belote, Joyaux, Aquabulle,...
  • Adversaires réels
    plus de 125 millions de joueurs
La garantie de sécurité :
  • Jouer gratuit sans engagement
  • Garantie sans publicité
  • Encodage SSI sécurisé
 

Jouez à le Rami en ligne gratuit

Règles du Rami

Il existe un très grand nombre de variantes du jeu de Rami, ce qui rend difficile l’établissement de règles officielles, également en ce qui concerne le Rami traditionnel, Rami classique ou Rami standard selon le terme que l’on choisit d’employer.

Les règles du Rami présentées ci-dessous sont celles utilisées pour la grande majorité des jeux de Rami en ligne, dont celui proposé sur GameDuell.

Le jeu de Rami se joue avec 2 jeux de 52 cartes classiques et 6 Jokers. Il peut se jouer à 2, 3 ou 4 joueurs et en une ou plusieurs manches.

Le but d’une manche est de se débarrasser de toutes ses cartes en consituant des combinaisons et en les posant en premier. Le but du jeu est d’accumuler le moins de points négatifs à la fin du jeu de Rami.

L’ordre des cartes est un ordre classique : 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-Valet-Dame-Roi-As.

La valeur des cartes est la suivante :

  • Joker : 20 points
  • As : 1 ou 11 point(s)
  • Roi, Dame, Valet, 10 : 10 points
  • Cartes de 2 à 9 : valeur nominale (2 : 2 points ; 3 : 3 points etc.).

On distingue trois types de combinaisons possibles au Rami :

  • Le brelan : trois cartes qui sont de même valeur et de couleurs différentes (ex : 3 Rois) ;
  • Le carré : quatre cartes qui sont de même valeur et de couleurs différentes (ex : 4 Dames) ;
  • La suite : trois cartes ou plus qui sont de même couleur et qui se suivent (ex : 1,2,3,4,5).

Les cartes sont distribuées une à une dans le sens des aiguilles d’une montre ; chaque joueur reçoit 13 cartes. Les cartes restantes sont placées face cachée dans une pile appelée le talon. La première carte du talon est retournée pour former une seconde pile : la défausse.

Tour à tour et toujours dans le sens des aiguilles d’une montre, les joueurs piochent une carte du talon ou de la défausse et se défaussent ensuite d’une carte qu’ils placent face retournée sur la pile de défausse. Le but est de constituer des combinaisons de cartes dans leurs mains afin de pouvoir les poser sur la table le plus vite possible.

Un joueur doit posséder des combinaisons qui totalisent 51 points minimum pour commencer à poser. Il peut poser toutes ses cartes d’un coup (il réalise alors un « Rami sec ») ou seulement une partie (il réalise alors un « Rami avec sortie ») : dans ce dernier cas, le joueur pourra poser progressivement le reste de ses cartes sans conditions de points minimum à détenir.

Le joueur peut poser ses combinaisons de cartes en créant une nouvelle combinaison ou en complétant une combinaison existante.

Les As peuvent être utilisé soit à la suite d’un Roi (il vaudra alors 11 points) soit à la suite d’un 2 (il vaudra alors 1 point).

Le Joker peut entrer dans des combinaisons à la place de n’importe quelle autre carte et prendra alors la valeur de la carte remplacée. Il est en revanche interdit d’utiliser 2 Jokers qui se suivent dans une même combinaison.Un Joker posé peut être pris par un joueur s’il fait partie d’une combinaison complète de 4 cartes, s’il peut être remplacé par la carte correspondante et s’il peut être rejoué imméditament. Il n’est pas possible de se défausser d’un Joker, sauf si la défausse permet de remporter la partie de Rami.

Chaque manche de Rami prend fin dès qu’un joueur a étalé toutes ses cartes. Les autres joueurs marquent alors des points négatifs en fonction des cartes qui leur restent en main. Si un joueur réalise un « Rami sec », les points de ses adversaires sont alors doublés. Le gagnant est celui qui aura obtenu le moins de points négatifs (ou aura marqué le moins de points).