Nous utilisons les cookies afin de vous proposer le meilleur service possible.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
OK Apprenez-en plus
 
Meilleur jeu
 
Top jeux

Bienvenue sur le plus grand site de jeux en France


Jouez maintenant gratuitement sur GameDuell !
  • De nombreux jeux à découvrir
  • Plus de 125 millions de joueurs
L'un des plus grands site de jeux
  • Les meilleurs jeux
    Belote, Joyaux, Aquabulle,...
  • Adversaires réels
    plus de 125 millions de joueurs
La garantie de sécurité :
  • Jouer gratuit sans engagement
  • Garantie sans publicité
  • Encodage SSI sécurisé
 

Jouez à le tarot en ligne gratuit

Stratégies tarot

En plus d’être l’un de nos jeux de cartes les plus anciens, le jeu de tarot est aussi l’un des jeux de cartes les plus stratégiques. En effet, afin de pouvoir réaliser un grand nombre de plis pour obtenir un maximum de points, il est nécessaire de calculer chacun de ses coups.

La première chose à considérer au jeu de tarot est que les cartes ont des valeurs différentes : il est donc capital de focaliser sur celles qui rapportent le plus de points.

Un bon jeu au tarot

La stratégie au Tarot débute dès la découverte de son jeu, en phase d’enchère. La question se pose alors : « ai-je un jeu assez bon pour prendre ou dois-je passer » ? Il existe beaucoup de variantes de bons jeux au tarot. Ainsi, il est possible de gagner avec beaucoup d’atouts mais sans têtes ou inversement avec beaucoup de têtes mais peu d’atouts. Il est aussi très facile de gagner avec les 3 bouts sans jeu à côté mais très difficile de gagner sans aucun bout ! D’une manière générale, pour pouvoir prendre au tarot, il faut avoir au minimum un bout, plusieurs têtes (avec minimum un roi) et au moins 6 atouts.

Bien annoncer au tarot

En règle générale, si vous décidez de prendre, annoncez une petite si votre jeu est moyen et que vous comptez vraiment sur le chien pour vous aider. Annoncez une garde si vous avez un bon jeu et pensez gagner même avec un mauvais chien. Annoncez une garde contre ou une garde sans si votre jeu est tellement bon que vous pouvez vous passer du chien !

Bien faire son chien au tarot

Dans le cas d’une prise (petite) ou d’une garde, la constitution du chien est également un point très stratégique du jeu pour le preneur. Les 6 cartes qu’il va écarter de son jeu vont influencer tout le reste de la partie. Il est capital de bien constituer son chien en fonction des faiblesses et des forces de son jeu. Il est généralement conseillé de mettre de côté toute une couleur dont on n’a pas les têtes afin de pouvoir récupérer des points en coupant. Il est également judicieux de se séparer des têtes qui pourraient être prises par les adversaires (dames, cavaliers etc.). Un chien idéal est donc composé d’une coupe et de points mis à l’abri. Si vous prenez avec peu d’atout, il est cependant déconseillé d’avoir plus d’une coupe afin de ne pas être épuisé en atout prématurément et de perdre la main au cours de la manche.

Bien jouer au tarot en tant que preneur

Le preneur doit ensuite jouer de sorte que les adversaires n’aient aucun indice sur la composition de son jeu. Son gros avantage est qu’il est le seul à connaître les cartes qui ne seront pas du tout jouées puisqu’il les a mises dans le chien. De façon générale, le preneur doit d’abord jouer ses rois afin de garder la main, réaliser des plis et faire des points. Il doit continuer en lançant atout une fois ses têtes épuisées ou jouer une couleur qui a déjà été jouée. Il doit tout mettre en œuvre pour prendre des points à ses adversaires, généralement en coupant lorsque ceux-ci posent des têtes. Dans la mesure du possible, le preneur doit enfin éviter de jouer une couleur à laquelle il n’est pas maître car les défenseurs en profiteront à coup sûr pour poser leurs têtes.

Un autre point tactique important en position de preneur est de faire en sorte que vos adversaires jouent leurs atouts, puisqu’il s’agit des cartes les plus fortes du jeu de tarot. Vous pourrez ainsi jouer vos cartes de valeur sans aucun risque de vous faire couper une fois les atouts de vos adversaires tombés. Cependant, il est capital de compter les atouts déjà tombés et de se souvenir desquels ! Un atout peut être en effet surcoupé par un atout plus fort, il est donc très important de savoir quels atouts possèdent encore vos adversaires.

Bien jouer au tarot en défense

Si vous êtes dans l’équipe de la défense, votre objectif est d’empêcher le preneur de réaliser son contrat. Vous devez jouer en fonction de votre jeu mais aussi en fonction de ceux de vos partenaires. Une très bonne tactique pour cela est de bien observer le jeu est de faire couper le preneur le plus possible, afin qu’il perde ses atouts et ne puisse pas reprendre la main. Pour cela, n’hésitez pas à varier le jeu en ouvrant à une couleur avec une carte moyenne dès que l’occasion se présente. Il faut également tout faire pour sauver vos figures : si le preneur suit à la couleur mais qu’il n’est pas maître, profitez-en pour mettre vos têtes ! N’oubliez jamais qu’en tant que défenseur, votre but n’est pas de prendre les points du preneur mais bien de conserver les vôtres et ceux de votre équipe. Ainsi, si vous avez par exemple le 21 d’atout, jouez-le à la première occasion : cela donnera l’occasion à l’un de vos partenaires de mettre le Petit si ce dernier est dans votre camp et de vous assurer 10 points de plis.

L’importance des bouts au tarot

Bien sûr, les bouts ou oudlers sont également au cœur de la stratégie du jeu de tarot en ligne. Plus on a de bouts dans son jeu au tarot, plus on gagne facilement. Le 21 d’atout est par exemple un grand avantage puisqu’il ne peut pas être pris par l’équipe adverse.

La vigilance est de mise en ce qui concerne le 1 d’atout (ou le Petit) : se le faire prendre par l’équipe adverse peut amener à la chute du contrat ! Sans poignée ou avec peu d’atouts, il est judicieux d’effectuer une coupe dans son jeu afin de poser le Petit dès que cette couleur est lancée. Vous aurez ainsi très peu de chance d’être surcoupé et assurerez 5 points.

L’Excuse quant à elle est une carte très subtile à jouer. Le preneur doit la jouer sur un pli sans point et les défenseurs sur un pli remporté par son équipe. Cette carte peut être également jouée pour sauver une autre carte que l’on jouera plus tard, par exemple pour éviter de poser une tête qui serait coupée par l’adversaire ou pour ne pas « gâcher un atout » en montant à l’atout sur un pli qui n’a pas d’importance.